Menu

Ze Artbook de Martine Fassier

28 août 2009 | Actualités |

Depuis que Martine Fassier m’avait dit qu’elle travaillait sur son premier artbook, j’étais particulièrement impatient de le découvrir. Déjà son Fabliaux et autres Chimères (qui se consacrait essentiellement à ses sculptures, volumes et machines à rêves) m’avait émerveillé.

Construit en plusieurs parties qui explorent autant de facettes de la production (et du talent) de l’artiste, cet artbook, en papier glacé et entièrement en couleur, nous permet de découvrir les dix dernières années créatrice de Martine Fassier dit martinefa*.

Cela commence par un clin oeil a ses touts débuts (3, 4 ans), puis par ses dessins et peintures en technique traditionnelle (crayon, fusain, mine de plomb, encre, aquarelle, acrylique)… médium qu’il lui arrive de mixer entre eux. Au fil des pages apparaissent des animaux (oiseaux, souris, renard, lion, insecte, papillon, etc.), des portraits, des nus, et des créatures mythologiques (minotaure, dragon, faune, etc.) On peut ainsi admirer en pleine page Shaman, Dagon, Songe, Women, Leda, Merlin, Milena Skorn, Plante carnivore, Mater et bien d’autres. Des oeuvres pétries de féerie, de mystère, de sensualité pour certaines, de noirceur pour d’autres.

S’ensuit une partie consacrée à ses travaux en numérique (Photoshop, tablette Wacom). La palette s’élargit et nous donne à voir de véritables bijoux. La samhain, les lumières de la ville (je l’aime tout particulièrement, cette peinture num’), From the deep water (véritable symphonie aquatique), Calm sea, la malédiction, ou encore Dagon, terrifiante !!!!

Viennent ensuite les sculptures qui font écho à Fabliaux et autres chimères. On va d’émerveillement en émerveillement, de surprises en frémissements : de métroplis à la main, de la fegrelot aux vierges de fer, de Formica Machina aux poissons d’avril pour finir sur l’extraordinaire convoyeur de rêves… Car la patte de Martine Fassier c’est de savoir concilier des éléments apparemment antinomiques, je pense à ses pistolets à rêves ou ses mousquets à mirages. De plus elle ne recule devant rien et nous livre la manière  avec laquelle elle a procédé pour créer ses sculptures, volumes et oeuvres picturales. En fin d’ouvrage, en vis-à-vis de l’opus se trouve un step by step, quelques notes explicatives… c’est ce que Martine appelle « le laboratoire d’expertise ».

On pourra encore voir ses travaux photographiques ou son atelier se sculptures, son « capharnaum maîtrisé ». Mais je n’en dis pas plus…



Un recueil de travaux de 1997 à 2009
164 pages couleurs de 16×24 cm
Rempli de superbes illustrations, des volumes, des photographies, des calligraphies et curiosités !

Tarif : 22 € !


Un clic sur la couverture pour avoir le communiqué de presse :)

Share Button

3 commentaires au sujet de “Ze Artbook de Martine Fassier

Aduna Fael

Bonjour Cyril,
Bien que je n’ai pas encore l’ouvrage en mains, je plussoie sur la qualité des travaux de Martine Fassier, ceci dit j’adore tes travaux ausssi, hé hé !!!
Cordialement, Adû

Répondre
Baldwulf

Ta chronique met l’eau à la bouche, et connaissant la qualité du travail de Martine, gageons que les mirettes se trouveront rassasiées à la vue de l’ouvrage ! :D

Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:z :x :wink: :twisted: :super: :s :rose: :oops: :o :no :mrgreen: :mdr: :love: :lol: :ecrit: :dance: :cry: :calin: :bravo: :bisou: :beer: :ange: :P :) :( :! 8)