Menu

Demain le ciel de Nathalie Henneberg

24 octobre 2017 | Actualités |

Événement dans le monde littéraire de l’Imaginaire avec la parution prochaine, en décembre, d’un roman inédit de Nathalie Henneberg : Demain le ciel.

Écrit à la fin des années 1950-début 60, ce roman d’anticipation met en scène le début de la conquête spatiale.

Voici le quatrième de couverture :

Le monde semble s’être remis de la Seconde Guerre mondiale, mais d’autres rivalités, d’autres enjeux excitent l’ambition des gouvernements. Éric N., psychotechnicien de formation, reçoit un ordre de mission, et rejoint un lieu secret pour participer à l’une des plus prodigieuses aventures humaines : la conquête spatiale. La course est lancée, tous les regards sont tournés vers le ciel, mais ces savants, qui construisent des engins toujours plus élaborés, et ces hommes, qui y prendront place pour s’élever à l’égal des dieux, sont-ils vraiment prêts ?

Demain le ciel nous raconte l’avènement de la première agence spatiale européenne. Demain le ciel, c’est le destin croisé d’hommes courageux, mais imparfaits. Et dans la production littéraire de Nathalie Henneberg, c’est un roman différent, à la confluence de plusieurs genres, plus proche de l’Homme, des méandres de sa psyché, de ses rêves et de ses limites… qui se situeront toujours quelque part au-dessus de nos têtes.

 

La couverture est signée Elie Darco

Plus d’infos (et pour le commander) : http://sombres-rets.fr/demain-le-ciel-nathalie-henneberg

Pour rappel, quelques mots sur cette auteure.

Nathalie Henneberg, née Novokovski, a vu le jour à Batoum, en Géorgie, dans la région du Caucase, officiellement le 23 octobre 1917, mais en réalité en 1910. Avec sa famille, elle fuit en Turquie en novembre 1920, avec une partie des troupes du général Wrangel qui viennent d’être vaincues à Sébastopol par l’armée rouge. Les Novokovski restent à Istanbul, puis émigrent en 1922 au Liban.

En juin 1936, alors qu’elle séjourne à Horms, en Syrie, elle fait la connaissance de Charles Henneberg. Ce sergent-major dans la Légion Étrangère Française (il est d’origine allemande) parvient à séduire cette ravissante jeune femme, très indépendante. Ils se marient le 23 avril 1937, à Damas.

Les époux Henneberg se trouvent ensuite au cœur de la tourmente de la Seconde Guerre Mondiale, notamment durant le siège de Palmyre. Ces épisodes seront contés dans ses premiers romans écrits en langue française et signés Dominique Hennemont : Trois Légionnaires et Le Sabre de l’Islam (publiés en 1952 chez André Martel Éditeur), mais aussi des années plus tard (en 1962) dans le roman de Science-Fiction la Forteresse Perdue. Et surtout dans Hécate vers 1970.

En 1946, les époux Henneberg s’installent à Paris. Cécile des Anges, sa première nouvelle écrite en français, un texte largement autobiographique, est signée Nathalie Hennemont.

Il est bon de rappeler que c’est Nathalie seule qui a écrit l’ensemble de l’œuvre. Même Trois légionnaires et le sabre de l’Islam, co-écrits officiellement avec son époux. Même La Naissance des Dieux, (roman qui obtient le grand prix du roman d’anticipation scientifique – prix Rosny aîné – le 14 octobre 1954, et dont Charles endosse seul la paternité) et les textes suivants, nouvelles ou romans.

Son époux décède en 1959, mais Nathalie continue de publier. Suivent nombre de romans et nouvelles SF, fantastiques, policières… jusqu’à l’écriture de son chef-d’œuvre, La Plaie, publié en 1964 chez Hachette dans la collection « le Rayon fantastique ». La suite, Le Dieu Foudroyé, est écrite douze ans plus tard. Nathalie Henneberg décède le 24 juin 1977 à Paris.

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:z :x :wink: :twisted: :super: :s :rose: :oops: :o :no :mrgreen: :mdr: :love: :lol: :ecrit: :dance: :cry: :calin: :bravo: :bisou: :beer: :ange: :P :) :( :! 8)